• Stéphan Balay

Défendre les cépages hybrides

Mis à jour : 29 avril 2018

Octobre 2016 - Ardèche.


Lors de l'acquisition d'une parcelle de Jacquez il y a près de 25 ans, Hervé Garnier de l'association "Mémoire de la Vigne" a reçu des avis bien peu encourageants : "le vin n'est pas bon, il est interdit, dangereux pour la santé...". Il n'a pas été découragé pour autant et à pu confirmer la non-dangerosité de son vin grâce à des analyses poussées. Quant au goût, c'est une affaire de goût justement. L'interdiction ? Elle est ne repose sur aucun fondement scientifique. Bien au contraire, les cépages hybrides étant très résistants aux maladies, ils sont une solution d'avenir pour une viticulture respectueuse de l'environnement.



Extrait de tournage : Hervé Garnier défend les cépages hybrides.

© Lumière du Jour 2018 - 2019